Mon tour du monde

Le Taj Mahal

 L'Inde, dernier pays des 11, dernière étape, dernier mois... J'attérie à New Delhi, là je retrouve Alex. Nous nous donnons rendez-vous dans le quartier des backpackers, Main Bazar. Cette rue grouille de vie, on manque de se faire rouler dessus par les rickshaws (tuk-tuks indiens) les motos ou les camions, les vendeurs nous sollicitent tous les 5 mètres et ceux qui ne parlent pas vous regardent avec insistance.

Après une journée passée dans la capitale, nous partons pour Agra. Cette ville fut longtemps la capitale de l'empire moghol. Nous trouvons très facilement un hotel très bon marché aux pieds du Taj Mahal, du toit duquel nous pouvons partiellement admirer l'édifice. Nous partons visiter l'imposant fort rouge. Construit par l'empereur Akbar, plus grand empereur de l'histoire moghol, constitué de grès rouge, Il abrite en son enceinte d'autres batiments eux entièrement en marbre blanc. Une fois sur le toit, les fenêtres dans le mur d'enceinte donnent sur la route, alors que je m'en approche pour scruter les alentours, mon regard est tout de suite attiré par cette énorme masse blanche à l'horizon, en bordure de la rivière, c'est la première vision complète que j'ai du mausolé, je mets du temps à me décrocher de la fenêtre pour poursuivre la visite.

 

 

Le Taj Mahal est construit par l'empereur Sha Jahan après la mort de sa deuxième épouse Mumtaz Mahal, alors qu'elle donnait naissance à leur 14eme enfant. Il représente l'amour puissant et éternel de l'empereur pour sa favorite. Tout le long de la visite, cette histoire tourne en boucle dans ma tête, et je ne peux m'empêcher, en regardant la magnificence du Taj, d'imaginer la beauté et la grandeure de cette femme qui à marqué l'histoire à jamais.

Passé la première porte, se trouve une permière court. Une fois dans l'axe de la deuxième porte, le Taj apparaît au bout des canaux où il se reflète. La seconde porte représente le passage du monde des vivants vers le monde du repos éternel. On a beau s'y être préparé, s'être répété 3000 fois la veille que l'on va voir le Taj Mahal, on a le souffle coupé quand même. Le mausolé est situé le long de la rivière Yamuna, entouré de jardins. En approchant, les motifs en pierres semi-préciseuses incrustées dans le marbre se font plus précis. Les pierres ont été acheminées des 4 coins de l'empire et au delà. Elles sont rouges, vertes en jade, bleues. Il y a aussi des bas reliefs scupltés à même le marbre et de nombreuses inscriptions, sourates du Coran pour accompagner la princesse vers le monde de l'au-delà. A l'intérieur du Taj, se trouve le faux cénatope de Mumtaz Mahal, rejoint par celui de Sha Jahan. Les deux vrais tombeaux se trouvent au sous-sol et sont inaccessibles aux touristes. Des deux côtés du Taj Mahal ont été construits deux batiments, à gauche, une mosquée de grès rouge et par soucis de symétrie à droite un batiment identique.

  

 

C'est un des plus beaux endroits construit par l'homme qu'il m'ait été donné de voir. La précision, la finesse avec laquelle il a été conçu et réalisé est impressionnante et l'ombre de la princesse Mumtaz Mahal et son histoire flottent dans l'air. Les monuments érigés au nom de la religion ou de la guerre, sont nombreux, mais ceux construits au nom de l'amour d'une femme, il n'y en pas beaucoup. Voir le Taj Mahal était un rêve de gamine, encore un de réalisé au compteur.

 


Publié à 17:22, le 1/06/2012, Âgrâ
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 6 sur 49 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques


Derniers articles

Le bilan qui laisse rêveur...
Le Rajasthan
Jaisalmer et le désert de Thar
Dharamsala, capitale du Tibet exilé
Amritsar, merveilleuse cité sikh

Sites favoris


Amis

julinhomaruja